Evénements

Mise à jour

 16 octobre 2018

Les thématiques de Dilemmes 

Quelques pistes de réflexion

 

L'Argent

« Peut-être qu’en France richesse et mauvaise conscience vont de pair… Ici, nous faisons montre de ce que nous possédons parce que la richesse inspire un immense respect de la part des autres, car elle est attribuée à des qualités admirables telles que le travail et la persévérance. Exhiber sa réussite sociale est un art de vivre et l’argent fait le bonheur. Un argent d’autant plus apprécié ici qu’il s’acquiert dans des conditions extrêmement difficiles : six jours sur sept en contrat précaire, des semaines de plus de quarante heures, pouvant aller jusqu’à quarante-huit heures sans rémunération des heures supplémentaires… » (p. 189)

L'Autre

« Que cette question puisse sortir de la sphère privée ou personnelle pour rejaillir dans l’espace public étonna grandement Marta pour qui l’économie marchande, dès ses débuts, avait eu besoin de recourir aux rapports de domination et à la marchandisation de l’espèce. L’histoire des conquistadors et celle des maîtres négriers étaient indissociables du commerce de l’or pour les premiers et des épices pour les seconds. Franck préconiserait-il de sortir de ce mode économique ? « Décidément, Franck, ton combat contre la loi sur le secret bancaire a des répercussions inattendues », lui dit-elle en souriant ; sans se douter que la question de l’Autre pût se poser à l’échelle de toute une nation. » (p. 282)

L'Ethique

 « Il n’y a qu’une seule vérité : le partage ; et une seule valeur : l’éthique. Deux notions fondamentales que chacun peut comprendre, parce qu’il s’agit d’une seule et même règle, un même état d’esprit, une seule et même attitude à l’égard de l’Autre. C’est au nom de ces valeurs que j’entends mener mon combat : le partage du poids de l’impôt et l’éthique dans l’accroissement des richesses. L’optimisation fiscale est un doux euphémisme quand notre banque propose et organise une évasion fiscale de grande ampleur et ne saurait servir de prétexte à ceux qui accroissent leur patrimoine professionnel et personnel sans payer leur juste contribution à la nation… » (p. 174)


Appel