Evénement

Mise à jour

 20 avril 2018

DES MOEURS DIVERGENTES

 

Moeurs françaises

 

—  Je sais bien que je pourrais tout simplement vendre mes fichiers au fisc à l’instar de cet employé d’une banque du Liechtenstein, cela lui aurait rapporté, paraît-il, plusieurs millions d’euros, mais…

— Certainement pas ! Jamais l’Administration fiscale n’acceptera de payer la moindre information. Ni aucune administration du reste. C’est une question d’éthique. D’aucuns y voient un vieux fond de morale chrétienne qui, contrairement à la morale protestante plus pragmatique, interdit l’immixtion de l’argent dans la sphère du droit. Quant à accepter les dénonciations anonymes, n’en parlons pas ! Cela nous rappellerait trop un passé que l’on ose plus nommer, mais que nous ne parviendrons jamais à oublier. Par contre, pourquoi ne vendriez-vous pas vos fichiers à de grandes sociétés commerciales comme n’importe quel fichier d’adresses, après avoir fait disparaître bien évidemment tout ce qui a trait à la banque ? (Extrait de Dilemmes, pp. 100-101)

 


Appel